LA FDSEA se mobilise contre le GCO

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Plus de 100 tracteurs étaient réunis mardi 22 mars en opposition au projet du Grand Contournement Ouest de Strasbourg (GCO). Merci aux agriculteurs qui se sont mobilisés. Il était important que les agriculteurs se fassent entendre sur le sujet et ce fût le cas grâce à une bonne reprise médiatique. A l’approche de dates importantes, comme la rencontre avec le Préfet, cette mobilisation réaffirme les points durs défendus par la FDSEA. 

Plus d'une centaine d'agriculteurs se sont mobilisés pour matérialiser l’emprise foncière du GCO et tout particulièrement celle des aires de service et de stockage des camions. Les contours de ces aires ont été modélisés avec tout autant de tracteurs sur près de 20 hectares.

IMG 6672

Le GCO est un projet qui va consommer énormément de terres agricoles. 

Plus de 200 agriculteurs seront concernés par les emprises directes du projet, par la déstructuration du parcellaire agricole, par les effets de coupure, par la cohabitation avec ce chantier et enfin par des mesures compensatoires dont l’ampleur est encore inconnue à ce jour.

Si l'on additionne les emprises directes (250 ha) et les zones d’occupations temporaires (80 ha), on arrive à un impact de plus de 330 ha qui va peser lourdement sur l’économie agricole dans des secteurs périurbains déjà fréquemment sollicités en matière d’emprises.

IMG 6679

Face à l’importance de la surface agricole qui va être consommée, la FDSEA et les JA ont tenu à redire leur opposition à ce projet vorace en terres agricoles et qui de surcroît ne réglera pas avec certitude le problème de l’engorgement de l’accès à Strasbourg.

Si le GCO aura de nombreux impacts sur les zones habitées riveraines, c’est incontestablement l’agriculture qui paiera le prix le plus fort dans ce projet. 

événements

  • {0} - {1}

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Toutes les émissions dans la médiathèque