Une année syndicale qui repart sur les chapeaux de roue !

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Une année syndicale s’achève, une nouvelle commence. En cette période charnière  de l’année, le conseil de la FDSEA du Bas-Rhin s’est réuni mercredi dernier. L’occasion de faire le point sur la suite de la campagne d’hiver, sur les décisions prises par le CSO pour la Pac à venir, les avancées obtenues pour les nouvelles modalités d’indemnisation en cas de dégâts de sangliers mais aussi de faire le point sur les dossiers suivis sur la durée.

 Après avoir souhaité une année agricole 2014 meilleure que 2013 aux membres du Conseil, Denis Ramspacher a fait le bilan des tournées cantonales. La mobilisation a été au rendez vous, c'est important, car « plus encore que l'Assemblée générale la tournée cantonale permet d'évoquer les problèmes ». Parmi les sujets qui ont fait débat, les difficultés au niveau du lait. « Ailleurs les prix s'envolent, chez nous le prix baisse ! »

Après avoir souhaité une année agricole 2014 meilleure que 2013 aux membres du Conseil, Denis Ramspacher a fait le bilan des tournées cantonales.

La FDSEA suit l'évolution du prix pratiqué par les laiteries, sur 2013 les écarts sont limités, autour de 335€. La FDSEA continuera à comparer les prix en 2014. Globalement, il est impératif que les laiteries puissent passer des hausses auprès de la distribution et en faire profiter les éleveurs. Le positionnement des laiteries sur le mois de janvier sera crucial pour engager une dynamique pour l'année 2014.

Autre sujet d'actualité, l'écotaxe. LA FDSEA continue son travail auprès des parlementaires dans le cadre du groupe de travail initié à l'Assemblée Nationale où siège notamment Philippe Bies. Plusieurs rencontres entre chambre d’agriculture, chambre des métiers et chambre de commerce et d’industrie ont permis à « l’agriculture de ne pas rester isoler et peser davantage dans les discussions sur l’écotaxeet ses futures modalités d’application » explique Franck Sander.

Des avancées sur les dégâts de gibier

Suite au blocage intervenu en 2013 dans l'indemnisation des dégâts de sangliers par le FIDS, les tractations entre agriculteurs et chasseurs se sont poursuivies. Un nouvel accord permettant de tenir compte du parcellaire a pu être trouvé entre le FIDS et la FDSEA, sans mise en place de franchise.Les négociations ont également permis d’acter la mise en place d’un paiement anticipé pour les exploitations ayant subi de lourds dégâts.

Les assemblées générales cantonales seront l’occasion de détailler aux agriculteurs les nouvelles modalités pratiques d’indemnisation.

La PAC continue de se dessiner

Le CSO du 17 décembre a acté plusieurs décisions sur les aides couplées notamment. A noter une nouvelle année de référence pour les animaux éligibles à la prime vache allaitante. Le nombre de droits à prime sera délivré sur la base des animaux présents en 2013, avec des possibilités de nouveaux entrants par la suite.

Une prime à la vache laitière est également actée, son montant n'est pas encore exactement connu mais devrait se situer autour de 30€ en plaine.

Pour l'aide ovine le plancher de 50 brebis est maintenu mais un plafond à 500 têtes est instauré pour l'aide à taux plein.

Au niveau végétal, le principe d'une aide couplée au houblon a été validé. Son montant n'est pas encore arrêté mais le houblon fait partie d'un groupe de cultures avec le lin, le chanvre et la fécule qui recevra 4 millions d'euros.

La FDSEA suit avec attention les évolutions de la PAC, notamment le dossier tabac pour lequel il faudra trouver une solution pour éviter une évolution trop brutale des soutiens.

Joseph Behr a également évoqué la problématique de la fusion de l'ICHN et de la PHAE. En effet, beaucoup d'éleveurs ovins et bovins ne touchaient que la PHAE car leur exploitation est située hors de la zone défavorisée. Ils ne pourraient donc pas profiter de la revalorisation de l'ICHN. La FDSEA est à la recherche de solutions pour compenser cette perte via une MAE.

événements

  • {0} - {1}

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Toutes les émissions dans la médiathèque