Barème d'indemnisation des dégâts de sangliers

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Suite aux négociations avec le Fond d’indemnisation, le barème de remise en état des prairies et de resemis des cultures a été établi.

Au 23 juin, la superficie totale des dégâts estimée a reculée de 180 hectares comparée à 2014, passant de 562 ha à 375 ha. Ces bons résultats s’expliquent en partie par des conditions favorables au moment des semis de maïs qui ont réduit le temps d’exposition des graines aux sangliers. L’effort des chasseurs est également à souligner. On constate une diminution des dégâts dans certains lots où l’adjudicataire a changé preuve, s’il en fallait, de l’importance de l’implication du chasseur.

Malheureusement, certains secteurs restent encore et toujours des points noirs. Un secteur concentre actuellement 10% des dégâts du département. Pour lutter encore plus efficacement contre ces points noirs, une convention sera prochainement signée avec les chasseurs et la DDT pour concentrer la pression sur ces lots mal gérés.

Barème 2015

Type de culture

 Montant à l’hectare

Prairie Hors Montagne

 

Remise en état légère

130

Remise en état intermédiaire

145

Remise en état lourde

177

 

 

Prairie Zone Montagne

 

Remise en état légère

143

Remise en état intermédiaire

159.5

Remise en état lourde

198

 

 

Prix de la semence (sur facture)

125

 

 

Perte de fourrage

 

Prairie production faible

354

Prairie production moyenne

590

Prairie production forte

826

 

 

Prix foin (tonne)

118

Prix foin bio (tonne)

140

 

Type de culture

Montant à l’hectare

 

 

Réensemencement de mais

420

Réensemencement de maïs bio

505

Réensemencement de betterave

420

Réensemencement de blé

220

Réensemencement de colza

360

Réensemencement de tournesol

360

Réensemencement céréales hiver en céréales de printemps

360

Réensemencement de blé de printemps en maïs

400

Réensemencement d’orge en maïs

400

Pour rappel, l’indemnisation des prairies se fait en deux temps :

-          Estimation de la surface effectivement touchée (les trous) sur laquelle la perte de fourrage est estimée

-          Estimation de la surface à travailler pour la remise en état de la parcelle (plus grande que la surface touchée), sur laquelle la remise en état est estimée.

C’est le ratio entre la surface touchée est la surface à remettre en état qui détermine le type de remise en état.

Ainsi, si quelques trous épars sont constatés, un ou deux passes de herse de prairie suffiront, il s’agit d’une remise en état légère. Au contraire, si les trous sont plus denses, un passage de herse rotative sera nécessaire et éventuellement un resemis, il s’agit là de remise en état intermédiaire. Au-delà, l’agriculteur pourra réclamer une remise en état lourde (2 passages de herses rotatives ou labour).

événements

  • {0} - {1}

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Toutes les émissions dans la médiathèque