Revenu des retraités = baisse du niveau de vie

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Les retraités agricoles connaissent des retraites parmi les plus basses, et ce même après une carrière complète. Malgré des rattrapages et l'annonce du gouvernement d'arriver à un minimum de 75 % du Smic à terme, un travail pour réduire les charges des retraités a été entamé par la section de la FDSEA du Bas-Rhin.

Les membres du bureau de la section des aînés sont allés à la rencontre des organismes bancaires, assurantiels et offrant une complémentaire santé pour négocier la meilleure offre possible pour leurs adhérents. Mais comme le rappelle le président de la section, «je ne suis pas là pour choisir pour vous ; chaque organisme présentera son offre et chacun choisira en fonction de ce qui lui convient le mieux».

Des charges à réduire

Comme l'explique Paul Schiellein, «la baisse des charges est le dernier levier sur lequel nous pouvons agir». En effet, un complément différentiel de RCO, qui permettrait d’atteindre les 75 % du Smic, a été annoncé par le gouvernement mais le décret d’application ne paraîtra qu’en début 2015. Concernant l’annonce d’une prime de 40 € pour les retraites de moins de 1 200 €, Pierre Jost, directeur adjoint de la MSA, nous explique que «traduire cela dans un texte législatif et un outil informatique pour chaque régime de retraite est très compliqué à mettre en oeuvre».  En revanche, des points RCO gratuits ont été attribués aux conjoints, aidants familiaux et aux chefs d’exploitation ayant moins de 17,5 années en cette qualité. Cela concerne 10 359 personnes en Alsace pour un montant de 5 à 57 € par personne. Même si le montant individuel peut paraître faible, cela représente tout de même 589 000 € au niveau régional.

De plus, l’annonce du gouvernement de ne pas geler les retraites en dessous de 1 200 € n’a pas été tenue. En effet, ces dernières n’ont pas été augmentées le 1er octobre comme promis. Les responsables de l’État mettent en avant une inflation 2013 et 2014 en baisse de 0,5 % par rapport aux prévisions, alors que tous les frais de nos retraités ont dérapé. Ainsi, pour réduire les charges, les membres du bureau des aînés de la FDSEA sont allés à la rencontre de Groupama et ses filiales, Mutualia et le Crédit Agricole. Ces partenaires vont chacun faire très prochainement une offre pour nos adhérents. Une fois les conventions de partenariat signées, les aînés seront informés par les dits organismes et par les délégués cantonaux aînés de la FDSEA. Des réunions territoriales seront organisées cet hiver et au printemps prochain pour découvrir ces offres.

2015, une année élective

La MSA compte en Alsace 29 administrateurs et 564 délégués cantonaux. Les élections ont lieu tous les cinq ans, la prochaine échéance intervenant en janvier prochain. Comme le rappelle Pierre Jost, voter pour les élections de la MSA, c'est voter pour le seul régime démocratique et mutualiste de sécurité sociale ; obtenir un fort taux de participation pour renforcer la crédibilité de la MSA face aux pouvoirs publics ; conforter le seul régime gérant toute la protection sociale. Pour cela, être en mesure de proposer des candidats dans tous les cantons et tous les collèges est primordial. Les exploitants et les retraités appartiennent au premier collège.

Pour les candidats, la date du lundi 8 décembre à 16 h est à retenir. Il s'agit de la date limite de dépôt de candidature. Si vous souhaitez prendre des responsabilités, n'hésitez pas à prendre contact avec votre responsable cantonal ou vous renseigner sur www.msa-alsace.fr/particulier/actualités/elections. Pour tous, retenons d'ores et déjà la date du 27 janvier, qui est la date limite pour voter sur Internet ou par correspondance.

événements

  • {0} - {1}

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Toutes les émissions dans la médiathèque