Mobilisation pour l’élevage : les alsaciens montent à Paris

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

La centaine d’agriculteurs bas-rhinois mobilisée pour la manifestation en faveur de l’élevage ont défilé au milieu des milliers d’éleveurs français réunis à Paris à l’appel de la FNSEA et des JA.

Merci aux agriculteurs qui ont fait le déplacement à Paris un dimanche

C’est une promenade dominicale un peu particulière que se sont offerts les agriculteurs du Bas Rhin ce dimanche 23 juin. En effet, c’était le jour choisi par la FNSEA et les JA pour défiler dans les rues de Paris pour dénoncer la situation dramatique dans laquelle se trouvent les éleveurs français.  Malgré un contexte pesant, la manifestation s’est déroulée dans une ambiance bon enfant. L’objectif de ce rassemblement était double, interpeller les pouvoirs publics et notamment le Ministre de l’agriculture Monsieur LeFoll sur son action pour l’élevage mais aussi sensibiliser les consommateurs à l’importance de l’élevage en France.

Des échéances importantes

Depuis Montparnasse jusqu’aux Invalides en slalomant entre les gouttes de pluies, les éleveurs accompagnés de centaines d’animaux ont pu faire entendre leur voix.

François Thabuis pour Jeunes Agriculteurs et Xavier Beulin pour la FNSEA ont rappelé les apports de l’agriculture pour la France sur le plan économique, sociétal et environnemental d’où l’importance de soutenir les filières.

« Nous sommes agriculteurs par passion mais ce n'est pas une raison pour accepter de ne pas en vivre. » soulignait le chef de fil de JA pour affirmer la nécessité d’une revalorisation des prix des produits de l’élevage. Sur le banc des accusés la grande distribution et sa logique du prix toujours le plus bas. Le rééquilibrage des relations commerciales avec la grande distribution sera au cœur de la loi de consommation a défendu Xavier Beulin.

Les leaders syndicaux ont insisté sur l’étranglement des contraintes administratives et environnementales qui pèsent sur l’élevage. Pour éviter une « céréalisation » de la France l’étau doit être desserré. La FNSEA attend des signes clairs du gouvernement sur des sujets prépondérants pour les agriculteurs comme la directive nitrates ou la réglementation sur les installations classées.

L’élevage : cause nationale !

Suite aux discours, les manifestants sont allés à la rencontre des parisiens au sein d’un village agricole, une manière de promouvoir les spécialités régionales et la qualité des productions d’élevage française.

Un verre à la main les parisiens semblaient respectifs, Julie jeune parisienne trouve « injuste que les éleveurs gagnent si peu avec toutes les heures qu’ils travaillent » et s’estime prête à « dépenser un peu plus pour manger des produits français de qualité ». Reste à transformer ces bons sentiments en actes. La communication et l’information du consommateur constituent pour Xavier Beulin un levier important, c’est dans cet esprit qu’il a demandé l’extension du sigle viande française.

Une rencontre avec le Président de la République début juillet permettra d’aborder tous ces sujets.

"Merci aux agriculteurs qui ont fait le déplacement à Paris un dimanche en cette période d’intenses travaux dans les exploitations agricoles. Il était important que nous nous mobilisions pour cette grande action nationale. C’est ensemble que nous ferons bouger les lignes."

Denis Ramspacher

événements

  • {0} - {1}

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Toutes les émissions dans la médiathèque