Fermages 2015 : augmentation de 1,61% par rapport aux fermages 2014

Retour Partager sur facebook Imprimer l'article
Envoyer l'article par e-mail

Envoyer cet article par mail

Fermer

250 signes(s) restant(s)

 

* champs obligatoires

Compte tenu du contexte économique difficile que traverse l’ensemble des filières agricoles, la hausse du fermage est difficilement acceptable.

Compte tenu du contexte économique difficile que traverse l’ensemble des filières agricoles, la hausse du fermage est difficilement acceptable. Elle s’explique par la prise en compte dans la composition de l’indice national des fermages de 2 éléments :

  • pour 60% de l’évolution du RBEA à l’hectare national au cours des 5 dernières années ;
  • et pour 40% de l’évolution du PIB de l’année précédente.  

Le rebond de certaines productions dans les 5 dernières années engendre une nouvelle hausse de l’indice du RBEA en 2015 qui jumelée à un PIB positif entraîne une hausse de l’indice national des fermages. Seule une modification de la loi et du décret pris en Conseil d’Etat peut conduire à une application différente des dispositions en vigueur aujourd’hui. Juridiquement, il est donc impossible de ne pas appliquer localement l’indice des fermages en 2015.

 

La traditionnelle fiche de calcul des fermages est disponible en cliquant sur l'image ci-dessous:

Pour le paiement des fermages, il est vivement recommandé d’utiliser le mode de règlement par chèque, ou virement quand bien même la location porte sur une petite superficie et donc un fermage moindre. En effet, la petite parcelle, louée verbalement, située au cœur d’un îlot de culture, peut se révéler très stratégique et parfois problématique, en cas de conflit avec le propriétaire, lorsque les paiements des fermages ont été opérés en espèces.

événements

  • {0} - {1}

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Du fourrage en quantité de qualité moindre

Toutes les émissions dans la médiathèque